Sections

Vous êtes ici : Accueil / Expérience / Histoire

Date d'arrivée :

Date de départ :

Nombre d'adulte(s) :

Nombre de chambre(s)

L’histoire de l’hôtel de Paris Saint-Tropez

Son histoire fait écho aux plus belles heures de celle de Saint-Tropez. Il trône Place de la Gendarmerie, la célèbre place de Saint-Tropez, immortalisée par la non moins célèbre série de films avec Louis de Funès.… Majestueux et discret. S’il était doué de la parole, il vous raconterait une histoire – son histoire – qui brille au firmament des légendes de Saint-Tropez. Une histoire qui prend son envol en 1928.

Le village de Saint-Tropez

En 1887 Guy de Maupassant tombe amoureux de Saint-Tropez. Cinq ans plus tard, le peintre Paul Signac mouille son voilier l’« Olympia » dans le petit port de pêche.

« C’est le bonheur que je viens de découvrir ! » écrit-il alors. Fasciné par la beauté du paysage et sa lumière unique, le peintre fait venir ses amis, Matisse, Bonnard, bientôt suivis par Colette, Jean Cocteau, Joseph Kessel.

C’est dans ce bouillonnement culturel que Marcelin et Augustine Aubour font construire un hôtel près du port, place de la Croix de Fer.

Inauguré en 1931, l’Hôtel de Paris Saint-Tropez devient le rendez-vous de tous les artistes venus y puiser l’inspiration. Augustine Aubour confie à son journal : « Le "petit" hôtel auquel on rêvait depuis le temps avec Marcelin s’est révélé plus grand une fois construit : deux étages, une grande terrasse au-dessus et le restaurant au rez-de-chaussée. Sa façade a fière allure à l’entrée de Saint-Tropez. » Dunoyer de Segonzac y vit à l’année, Mistinguett et Clark Gable y ont leurs habitudes et le soufflé au Grand Marnier de Louis Lions, servi au restaurant de l’hôtel, Leï Mouscardins, fait accourir toute la région. Dans les années 50, l’établissement honore plus que jamais son nom. Coiffé d’un troisième étage et doté de climatisation, une première pour l’époque, il vit en effet au rythme de l’intelligentsia de Saint-Germain-Des-Prés qui afflue : Juliette Gréco, Boris Vian, Jean-Paul Sartre, Audrey Hepburn, Charles Aznavour, mais aussi Grâce de Monaco, Claude François et la liste est longue, tous clients de l’hôtel. Le monde du sport (football et boxe notamment) s'y presse. En effet les Aubour sont aussi des sportifs : Marcel père est boxeur, et Marcel fils sera le gardien de but émérite de l'équipe de France.

Brigitte Bardot dans le film de Vadim « Et Dieu créa la femme » ancre à jamais la renommée du village, épicentre estival de la jet-set internationale.

Des années après, et grâce à l'architecte François Vieillecroze une nouvelle vie sera promue à l'hôtel pour le compte de son nouveau propriétaire. Tel le phénix, l'hôtel de Paris va ainsi renaître de ses cendres ! Pour proposer un hôtel plus grand, glamour et chic avec design contemporain. Lignes claires, cet écrin de modernité rehaussé par des espaces généreux est basé sur cinq thèmes : les années 60, la Méditerranée, l’eau, les femmes et Brigitte Bardot. Plusieurs tableaux à l’effigie de la star sont ainsi disséminés à travers l’hôtel, et on trouve même des photos originales et inédites dédicacées dans la suite présidentielle.

Harmonieusement fondu dans l’architecture tropézienne, l’établissement revêt une façade ocre et une toiture en tuiles romaines anciennes au diapason de celles du vieux port. Rehaussé de grandes arcades et de vastes baies vitrées coupées de marquises métalliques, l’Hôtel de Paris Saint-Tropez charme le regard et invite à entrer le découvrir.

Dès le lobby, la pureté contemporaine des espaces et des volumes offre un contraste aussi inattendu que magnifique. Les lignes architecturales tendues offrent de vastes ouvertures que la décoration, imaginée par l’architecte d’intérieur Sybille de Margerie, vient sublimer.

Les murs de rosaces blanches comme une dentelle moderne voisinent avec les fauteuils « galets » signés Imperfettolab tandis qu’un ballet coloré de méduses s’affiche dans une vidéo hypnotique des créateurs de Moving Design.

Un lustre magistral de 3 500 pétales d’aluminium laqué ivoire déploie une rondeur poétique joliment bousculée par un groupe de sculptures en résine noir ébène dressées par Laurence Bonnel sur le sol en marbre gris. Happé par le puits de lumière central de l’Atrium, le regard découvre la magie d’une piscine suspendue à quinze mètres du sol, symbole audacieux de la démesure tropézienne. Telles des bulles silencieuses, les ascenseurs transparents se tiennent prêts, vers la promesse d’autres enchantements. C’est avec fierté et un look des plus tranchants que l’Hôtel de Paris Saint-Tropez s’affirme comme le nouveau et l’ancien, l’éternel grand hôtel du golfe de Saint-Tropez.

Contact

HÔTEL DE PARIS SAINT-TROPEZ

1 Traverse de la Gendarmerie

83990 Saint-Tropez

FRANCE

Tel : +33 (0)4 83 09 6000

Fax : +33 (0)4 83 09 6020

contact@hoteldeparis-sainttropez.com